Comment choisir son co-fondateur/fondatrice ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Compétences ou personnalité ?

Autant de questions que tous les entrepreneurs doivent se poser au seuil de leur projet. La relation entre co-fondateurs n’est en effet ni plus ni moins que le ciment de l’entreprise à constituer, sans lequel l’édifice péricliterait.

Lorsqu’il doit opérer le choix de son co-fondateur/fondatrice, le futur entrepreneur ne peut se contenter de réflexions simples, voire simplistes, basées sur le seul curriculum vitae de son interlocuteur. Le choix d’un co-fondateur/fondatrice ne peut se résumer à un CV, c’est-à-dire à des compétences apparentes, ou une école prestigieuse. Les critères de sélection à mettre en oeuvre nécessitent une approche plus fine, qui peut être synthétisée en cinq questions : Est-il/elle déterminé/e ? Résiste-t-il/elle au stress ? Quels sont ses domaines de compétences ? Ai-je confiance en lui/elle ? Nous apprécions-nous ?

Le choix d’un Co-Fondateur/Fondatrice ne peut se résumer à son curriculum vitae et avant de choisir son partenaire, sa moitié en affaire, il y a 5 étapes que je vous laisse découvrir.

La première étape consiste à tester la détermination de son futur co-fondateur/fondatrice. Il s’agit de savoir s’il est décidé à aller au bout d’une démarche entamée. En lieu et place des entretiens classiques, qui peuvent permettre à tout à chacun d’aménager son comportement, il est possible de recourir à des méthodes alternatives. En ce qui me concerne, j’adore faire une partie de Monopoly avec mes futurs partenaires et je m’arrange pour avoir 2 billets de 500 000$ en plus qui me permettront de débuter la partie avec un avantage [note LR : c’est de la triche donc ??]. L’objectif de la partie, c’est de voir qui terminera la partie, quitte à faire le tour avec une seule propriété en sa possession.

Dans un second temps, il est primordial de tester chez son futur co-fondateur/fondatrice sa capacité à résister au stress. À vous d’adapter la mise en situation selon le profil de la personne.Vous pouvez par exemple solliciter sa participation dans un petit projet afin de le confronter à différentes problématiques et ainsi analyser son comportement.

La troisième étape consiste à se poser la question suivante : est ce que je l’admire ? Il est important de soi-même savoir reconnaître la supériorité de son partenaire dans différents domaines (intellectuel, morale, éloquence,…)

La quatrième question est celle de la confiance. Aie-je confiance en cette personne ? Puis-je lui confier mon chéquier ? Ma maison? Mes enfants? Si oui, alors on passe à l’étape suivante.

La cinquième étape est une étape cruciale car elle repose sur deux éléments qui vont ensemble : temps et amour. Je vois déjà vos têtes mais elle repose réellement sur ces deux éléments. Vous devez vous poser la question ultime qui est : “Est-ce que j’aime passer du temps avec lui/elle ?” Au regard du temps qu’il vous faudra passer avec lui/elle – pour réfléchir, concevoir, co-construire, co-décider,… -, si la présence ou le comportement de votre futur partenaire vous incommode, même dans une moindre mesure, alors je vous déconseille de le choisir. N’oubliez jamais que vous le verrez plus que votre conjoint. Vous serez constamment ensemble, de la phase idée au lancement du projet.

En conclusion, le choix d’un co-fondateur ne repose pas uniquement sur ses compétences, ni sur les besoins du projet ni sur le réseau qu’il pourrait ramener avec lui, ni même sur les apports financiers dont il dispose, mais plutôt sur les cinq questions-clés que je vous ai énumérées ci-dessus. Considérer la cofondation comme une histoire d’amour avec votre partenaire en affaire, de telle sorte que sans lui vous seriez sans repère.

N’hésitez pas à partager et à liker notre page Facebook.

Je rêve d’un monde où chacun pourra concrétiser ses rêves d’entrepreneur, où l’entraide, la sincérité, la persévérance seront des valeurs innées chez les individus. Ce rêve, je l’ai appelé « Booster Sa Réussite ». Et vous, de quoi rêvez-vous ?

 

Christian Helmut MONKAM